01100100 01101111 01100011 01110101 01101110 01100101 01110100 00101110 01100110 01110010 00001010


> les constructeurs automobiles ont la main sur l'Union européenne

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : infos Mots clés : aucun
( extrait du canard enchaîné du 23 septembre 2020 page 8 )

Rien ne change, loin de là ! Cette merde d'union européenne n'est qu'au service des multinationales pour museler, avec des lois faites sur mesure, les Etats et leurs citoyens ! Une dictature mise en place qui a détruit les systèmes démocraties,
et pour poursuivre sur la dictature qui s’installe en France :

Secret des affaires renforcé
Sans opposition ou presque, le gouvernement s’en donne à cœur joie à l’Assemblée nationale pour déréguler et déréglementer. En premier lieu, l'amendement 627 sur le renforcement du secret des affaires, fortement décrié en 2018 par plusieurs journalistes qui, on l'a constaté pour certains, furent "convoqués" à la DGSI.
Ce nouveau texte stipule que « la sauvegarde des intérêts fondamentaux de la Nation, exigence constitutionnelle, justifie en effet que des procédures adaptées soient mises en œuvre dans la conduite de telles opérations afin de préserver la confidentialité des informations sensibles qui s’y rapportent» et « ne peuvent être ni communiqués, ni mis à disposition du public des éléments (...) dont la divulgation serait de nature à porter atteinte à des secrets de fabrication ou au secret des affaires ».
« Cet amendement permet également aux préfet de délivrer des autorisations temporaires d'installation de sites avec des risques industriels, autorisations qui jusqu'ici relevaient d'autorisations environnementales ministérielles », s'emporte la député de la Meuse Emilie Cariou. 
D'autres amendements viennent alléger les conditions d'octroi des concessions. ( par Thierry Bréboin‎  )



> autoroutes : comment elles goinfrent leurs actionnaires

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : brut d'info Mots clés : aucun

Il apparaît que depuis 2006, les sociétés d'autoroutes ont versé 24 milliards d'euros à leurs actionnaires !
( canard enchaîné du 23 septembre 2020 page 8 )


Elles bénéficient - depuis bien longtemps - de toute la sympathie de l'Union européenne...


Société concessionnaire d'autoroutes en France (wikipédia )

En France, la plus grande partie du réseau autoroutier (environ 8 770 km) est concédée à une vingtaine de sociétés à capitaux privés ou publics. Celles-ci entretiennent et exploitent les autoroutes moyennant la perception d'un péage auprès des usagers.

L'État français, initialement propriétaire de ces sociétés, s'en est progressivement désengagé à partir de 2002, au moment où les autoroutes commençaient à devenir rentables :

en 2002, l'État met sur le marché 49 % du capital des Autoroutes du Sud de la France (ASF) ;
en 2004, la Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) et la Société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR) font à leur tour l'objet d'une privatisation partielle ;
le 13 décembre 2005, l'État annonce la vente de sa participation restante dans les trois sociétés ASF, Sanef et SAPRR, vente conclue en 2006,
Le groupe Eiffage, associé au fonds australien Macquarie, a repris le réseau de la SAPRR ;
Le groupe Vinci a pris le contrôle d'ASF, dont il détenait déjà une partie du capital ;
le réseau de Sanef revient au groupe autoroutier espagnol Abertis.

En 2018, le bénéfice moyen réalisé par les exploitants d'autoroutes est de 350 000 euros par kilomètre.


> Des départements suppriment (illégalement) le RSA aux bénéficiaires qui ont des économies

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : infos Mots clés : aucun

(...)
En toute illégalité, cinq conseils départementaux au moins, l'Eure, l'Orne, la Manche, les Pyrénées Orientales et l'Hérault, refusent le versement du revenu de solidarité active (RSA) aux foyers dont le montant des avoirs excède un certain seuil, selon Mediapart.

Des conseils départementaux refusent d’attribuer le revenu de solidarité active (RSA) à des foyers dont l’épargne dépasse un certain niveau. Ils sont au moins cinq dans cette situation, a révélé Mediapart, dimanche 20 septembre.

Le seuil d’épargne excluant le droit au RSA diffère suivant les départements recensés par le site d’informations. D’après Mediapart, le plafond atteint :
9 670 € dans l’Eure ;
15 000 € dans l’Orne ;
23 000 € dans la Manche ;
23 000 € pour une personne seule et 46 000 € pour un couple dans les Pyrénées Orientales ;
50 000 € dans l’Hérault.
(... extrait d'un article de dossierfamilial.com )


Mais quels sont donc les enfoirés qui gouvernent ces départements ?
l’Eure : département sous l'emprise de LR passé à LREM
l’Orne : département sous l'emprise de LR
la Manche : département sous l'emprise de LR
les Pyrénées Orientales : département sous l'emprise du PS
l’Hérault : département sous l'emprise du PS
> 2 LR, 1 LR passé LREM et 2 PS : si l'on s'en doutait pas encore, tous ceux-là (LR, LREM et PS) pratiquent donc exactement la même politique axée contre les aides sociales et ceux de la France d'en-bas, et ce, qui plus est, au mépris de la loi  !!! Et, il est fort probable que ces mêmes élus, sans aucune morale, ne cessent de la faire aux autres...