MàJ archives au 26 juillet 2021 :

> le logiciel espion israélien Pegasus

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : infos Mots clés : aucun

                           wikipedia : " Pegasus est un logiciel espion conçu pour attaquer les téléphones mobiles sous iOS et Android. Il est conçu et commercialisé dès 2013 par l'entreprise israélienne NSO Group et les premières traces de ses intrusions ne sont découvertes qu'en 2016. Installé sur l'appareil, il accède aux fichiers, messages, photos et mots de passe, écoute les appels, et peut déclencher l'enregistrement audio, la caméra ou encore le suivi de la géolocalisation.
Pegasus est vendu officiellement uniquement à des organisations étatiques pour la surveillance des personnes soupçonnées de terrorisme ou autre crimes graves. Dans la pratique, il se révèle être aussi utilisé par des régimes démocratiques et des régimes autoritaires pour surveiller des journalistes, des opposants politiques et des militants des droits de l'homme. En vertu d'accords de principe, les clients de Pegasus ne peuvent pas cibler de téléphones aux États-Unis, en Chine, en Russie, en Israël ou en Iran. "

(...) Pégase est un cheval, ailé de la mythologie grecque. Lorsque Persée coupa la tête à la gorgone Méduse, dont Poséidon, métamorphosé en cheval ou en oiseau, avait obtenu les faveurs, le sang qui coulait du tronc donna naissance à Chrysaor et à Pégase, ainsi nommé, parce qu'il apparut auprès des sources (pégé) de l'Océan. Prenant aussitôt son essor vers l'Olympe, Pégase se rendit dans le palais de Zeus qui lui donna pour mission de porter la foudre et les éclairs (Hésiode), et de conduire le char de l'Aurore (Tzetzès). Monté sur Pégase, Persée délivra Andromède exposée à un monstre marin; ensuite Bellérophon se servit de ce coursier merveilleux pour combattre la Chimère. (...) Un scoliaste d'Homère fait de Pégase le père des Centaures, qui naquirent, dit-il, d'une esclave avec laquelle Ixion et le coursier des Muses eurent commerce dans la même nuit. (...) source -

 et tous ces faux-culs, que l'on entend depuis des heures et des jours, assistés de leurs médias serviles, vont nous faire croire qu'ils ne font pas exactement la même chose et qu'il n'y a aucun autre Etat caché derrière le petit roi

pour son usage certainement monnayé de ce logiciel d'espionnage israélien par ailleurs mondialisé !