votre augure du jour ↣ cliquez ici
" Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire. " George Orwell

> centres de vacances : une aide de 200 euros annoncée pour encourager les jeunes à le passer le BAFA

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : infos Mots clés : aucun

                           Cette aide exceptionnelle sera versée à des jeunes désireux de passer les brevets BAFA/BAFD pour travailler en centres ou colonies de vacances. [ BAFA : Brevet d'Aptitude à la Fonction d'Animateur ; BAFD : Brevet d'Aptitude à la Fonction de Directeur ]
          Une aide de 200 euros sera versée en 2022 à 20.000 jeunes pour financer en partie leur formation aux métiers de l’animation, qui souffrent d’un manque de main-d’œuvre, a annoncé ce lundi 25 octobre le secrétariat d’État à la Jeunesse et l’engagement.
Cette aide exceptionnelle sera versée sous condition de ressources à des jeunes désireux de passer les brevets BAFA/BAFD pour travailler en centres de loisirs ou colonies de vacances. Le coût de la formation avoisine les 800-900 euros, que peuvent réduire des aides des collectivités ou de la Caisse d’allocations familiales. Cette aide gouvernementale sera financée par la mobilisation du fonds de soutien aux colonies de vacances, a précisé le secrétariat d’État. (...)
          Dans un entretien au quotidien La Croix, la secrétaire d’État Sarah El Haïry ajoute qu’elle compte également réunir en novembre les représentants des collectivités territoriales et les associations employeuses sur la question des rémunérations et du temps partiel subi, qui pèsent sur ces métiers très mal rémunérés, ainsi que sur l’abaissement de l’âge d’accès au BAFA de 17 à 16 ans. (...) source -

 Démarche macroniste électoraliste en direction des jeunes qui présuppose, là encore, un Macron réélu... Animateur de centre de vacances n'est pas un métier mais une "occupation" intermittente peu indemnisée et demandant une omniprésence 24hx24h en colonies  ! De mon temps, c'étaient les organisateurs de centres de vacances qui payaient cette formation à leurs futurs animateurs sans diplôme avant de les employer. Ils récupéraient ensuite les subventions auprès de la CAF, etc... D'un autre côté, confier des enfants à des mineurs de 16 ans ? C'est n'importe quoi. Je plains les directeurs(rices) qui assument toutes les responsabilités du centre de vacances qu'ils(elles) dirigent...