l'union européenne et la finance sont les ennemis cupides, perfides et impitoyables de ses populations surexploitées...



Le peuple donne son sang et son argent, moyennant quoi on le mène - Victor Hugo

> cycliste verbalisé parce qu’il n’était pas sur la piste cyclable

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : autres Mots clés : aucun

          À Paris, un cycliste a été verbalisé car il ne roulait pas sur une piste cyclable. L’intéressé, qui a diffusé la scène sur les réseaux sociaux, conteste cette décision. Que dit précisément le Code de la route ?

          Un cycliste, habitué à filmer ses trajets à Paris, s’est récemment fait verbaliser car il ne circulait pas sur la piste cyclable. Une amende qu’il va contester, persuadé d’être dans son bon droit. La vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux – 450 000 vues sur X et 24 000 vues sur Youtube –, pose la question : à vélo, est-on obligé de rouler sur les pistes cyclables sous peine d’amende ? Que dit la loi ?

          À vélo, les pistes cyclables ne sont pas systématiquement obligatoires. Sauf si le préfet en décide autrement. Pour le savoir, il faut être attentif aux panneaux de signalisation. Les pistes cyclables sont matérialisées par un panneau représentant un vélo blanc sur fond bleu. Si le panneau est rond : la piste cyclable est obligatoire. S’il est carré : la piste cyclable est seulement conseillée. Libre au cycliste d’y circuler ou non.

          Sur la vidéo du cycliste, de quelle forme était le panneau ? On aperçoit, avant l’arrivée des policiers, un panneau carré. Autrement dit, l’homme n’était pas obligé d’emprunter la piste cyclable. Il n’aurait donc pas dû être verbalisé. Sa contravention pourra être contestée en remplissant une requête en exonération sur le portail ANTAI (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) du gouvernement.

          Les scooters et autres engins à deux-roues ne peuvent pas circuler sur ces voies, sauf si un panneau les y autorise. De la même façon, voitures et camions ont interdiction d’emprunter les pistes ou bandes cyclables sous peine de recevoir une amende de 135 euros.

          Le Code de la route autorise toutefois les piétons à y circuler si aucun trottoir n’est aménagé. - source -

Ben, il fallait le savoir ! Il n'y a pas (encore) de permis vélo, alors ? Nul n'est censé ignorer la loi ? Tu parles !