> autoroutes : comment elles goinfrent leurs actionnaires

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : brut d'info Mots clés : aucun

Il apparaît que depuis 2006, les sociétés d'autoroutes ont versé 24 milliards d'euros à leurs actionnaires !
( canard enchaîné du 23 septembre 2020 page 8 )


Elles bénéficient - depuis bien longtemps - de toute la sympathie de l'Union européenne...


Société concessionnaire d'autoroutes en France (wikipédia )

En France, la plus grande partie du réseau autoroutier (environ 8 770 km) est concédée à une vingtaine de sociétés à capitaux privés ou publics. Celles-ci entretiennent et exploitent les autoroutes moyennant la perception d'un péage auprès des usagers.

L'État français, initialement propriétaire de ces sociétés, s'en est progressivement désengagé à partir de 2002, au moment où les autoroutes commençaient à devenir rentables :

en 2002, l'État met sur le marché 49 % du capital des Autoroutes du Sud de la France (ASF) ;
en 2004, la Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) et la Société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR) font à leur tour l'objet d'une privatisation partielle ;
le 13 décembre 2005, l'État annonce la vente de sa participation restante dans les trois sociétés ASF, Sanef et SAPRR, vente conclue en 2006,
Le groupe Eiffage, associé au fonds australien Macquarie, a repris le réseau de la SAPRR ;
Le groupe Vinci a pris le contrôle d'ASF, dont il détenait déjà une partie du capital ;
le réseau de Sanef revient au groupe autoroutier espagnol Abertis.

En 2018, le bénéfice moyen réalisé par les exploitants d'autoroutes est de 350 000 euros par kilomètre.