l'union européenne et la finance sont les ennemis cupides, perfides et impitoyables de ses populations surexploitées...


C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches - Victor Hugo

> mangeons du cadmium !

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : presse, santé Mots clés : aucun

          Imaginez une substance que l'on sait cancérigène, mutagène, toxique pour la reproduction et que l'on continue de nous faire avaler en douce, comme si de rien n'était... Dès 2011, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a tiré la sonnette d'alarme sur notre empoisonnement au cadmium. En France, la limite recommandée par les toxicologues est dépassée chez près d'un adulte sur deux. Une intoxication qui commence dès le plus jeune âge, puisque 15 % des enfants sont surimprégnés, notamment à cause des céréales qu'on leur sert au petit déjeuner.

          La principale source de contamination, juste après le tabac, c'est ce qu'on nous met dans l'assiette. La faute aux engrais. Pour doper toujours plus leurs rendements, les agriculteurs français épandent chaque année 400 000 tonnes d'engrais phosphatés, riches en phosphore mais aussi en cadmium ! Tout ça étant ensuite absorbé goulûment par les céréales ou les pommes de terre. Non seulement nous sommes les plus gros utilisateurs européens d'engrais phosphatés, mais nos granulés exclusivement dans des mines de phosphate du Maroc, à très haute teneur en cadmium. Résultat des courses : les Français sont de loin les plus contaminés d'Europe…

          En 2019, l'Anses a remis le couvert en recommandant d'abaisser à 20 ma/kg la quantité maximale de cadmium dans les engrais. Soit trois fois moins que la teneur autorisée par Bruxelles. Sauf que le ministère de l'Agriculture traîne les sabots. Jusqu'à la dissolution de l'Assemblée, le décret dormait sur le bureau de Marc Fesneau. Le projet ne casse pourtant pas trois pattes à un canard : il se contente d'une limite de 40 mg/kg, avec, en prime, un délai d'application de deux ans. Si l'Agriculture lambine, c'est pour ne pas se fâcher avec l'Union des industries de la fertilisation et, surtout, avec la FNSEA, le principal syndicat agricole, opposés à cette restriction qui ferait monter le prix des engrais en obligeant à s'approvisionner ailleurs que dans les mines de phosphate marocaines bon marché.

          Tant pis pour les 47,6 % d'adultes qui, en France, risquent des atteintes hépatiques, rénales et, surtout, osseuses à cause de leur intoxication au cadmium. Ce métal lourd serait responsable d'environ un tiers des cas d'ostéoporose chez les Françaises (« International Journal of Hygiene and Environmental Health », avril 2021 ).

Comme on dit, on l'a dans l'os !

Effectivement, on le sait depuis au moins vingt ans et rien n'est fait ! A noter que l'Anses demande une norme 3 fois moins importante que celle prescrite actuellement par l'union européenne de merde...

wikipedia : " L'élément cadmium est très toxique, comme l'avait pressenti Friedrich Stromeyer, aussi toxique que le plomb et le mercure. Par ingestion de produits solubilisés par l'organisme ou par inhalation via les alvéoles des bronches, il passe dans le sang, s'accumule dans le foie tout en provoquant des troubles rénaux graves. Il forme des composés métalliques avec l'urée, qui joue le rôle d'un complexant." (...) " L'imprégnation au cadmium est également globalement plus élevée chez les gros consommateurs de légumes racines (poireau, carotte, oignon, etc.) " (...)