l'union européenne et la finance sont les ennemis cupides, perfides et impitoyables des peuples européens...


> le plan anti-tabac de la macronie

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : santé Mots clés : aucun

          L’objectif est de « bâtir la première génération sans tabac à l’horizon 2032 » en France, engagement qu’avait pris Emmanuel Macron en 2021 à l’occasion de la journée mondiale contre le cancer. Parmi les mesures annoncées ce mardi 28 novembre dans un plan anti-tabac 2023-2027, le ministre de la Santé a notamment acté une hausse du prix du tabac, une généralisation de l’interdiction de fumer dans les parcs, plages et aux abords des écoles, ainsi que la fin de la vente des produits du vapotage jetables (puffs), prisés notamment des jeunes. Mais ces mesures sont-elles à la hauteur des enjeux de prévention auprès des plus jeunes générations ? (...)

          Les espaces sans tabac vont également être généralisés à toutes les plages, parcs publics, forêts, et aux abords de certains lieux publics, notamment les établissements scolaires, a aussi annoncé Aurélien Rousseau. Des interdictions qui vont dans le bon sens, mais qui ne sont « pas très claires » pour Gérard Audureau.

          « On ne sait pas trop si cela va être soumis à la loi ou pas, si cela va être de l’incitatif comme c’était le cas jusqu’à présent… C’est très largement insuffisant, car si ce n’est pas accompagné par quelque chose de contraignant, ce n’est efficace que sur 20 ou 30 ans », regrette-t-il. Pour lui, l’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif devrait être étendue à tous les lieux publics, même ceux non confinés.

          « Le tabagisme passif est partout. Il est à la terrasse d’un café, dans la file d’attente d’un musée, dans un abribus, estime-t-il. Nous recevons des plaintes quotidiennes concernant le tabagisme de voisinage, par exemple. » Pour cibler les jeunes, il estime qu’il faut « leur parler comme ils parlent eux », par le biais de leurs « pairs ». DNF a notamment lancé en 2020 « Rentre dans le Game », une campagne digitale de prévention sur les réseaux sociaux, avec l’aide de youtubeurs et d’influenceurs, qui cible prioritairement les 13-16 ans, financée par la Caisse d’assurance maladie. (...) - source -

C'est vraiment de la mahousse fumée, encore un bel enfumage ce plan ! Ce sont les PESTICIDES qu'il faut interdire car ce sont eux qui font le plus de mal aux femmes enceintes, bébés, enfants, ados et autres ET qui coûtent un pognon de dingue en soins à la société...

 

> la « fragmentation du marché » des télécommunications à l’ordre du jour du prochain Conseil des ministres

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : europe de merde Mots clés : aucun

           La prochaine réunion des ministres européens des Télécommunications, qui se tiendra le 5 décembre, débattra de la manière d’aborder la « fragmentation du marché et la viabilité financière du secteur européen des télécommunications », selon un document de discussion consulté par Euractiv. La discussion est censée s’appuyer sur la réunion informelle des ministres de l’UE responsables des télécommunications qui s’est tenue à León, en Espagne, les 23 et 24 octobre.

          Juste avant cette réunion, le commissaire au marché intérieur Thierry Breton a suggéré dans une publication sur LinkedIn d’ouvrir les débats sur la fragmentation du marché et l’investissement, en évoquant son initiative controversée de « péage numérique ». Alors que l’initiative sur le principe de « péage numérique » s’est heurtée à l’opposition d’un nombre croissant de pays de l’UE, la Commission européenne et la présidence espagnole du Conseil de l’UE ont l’intention de mettre sur la table un débat plus large sur la viabilité financière du secteur des télécommunications.

          « Les opérateurs de télécommunications ont besoin d’échelle et d’agilité », mais « sont freinés par la fragmentation du marché », peut-on lire dans le document, suggérant la nécessité de « garantir la viabilité financière » des entreprises de télécommunications européennes. Dans ce cadre, les ministres européens seront invités lors du prochain Conseil « Transports, télécommunications et énergie » du 5 décembre à discuter du type de mesures à prendre pour « favoriser un environnement numérique durable et sûr » tout en garantissant « la souveraineté et l’indépendance numériques de l’UE » sur le marché des télécommunications.

          Certains opérateurs de télécommunications et experts de l’UE s’inquiètent d’une diminution de souveraineté dans le secteur des télécommunications.

► pour lire la suite...

> j'ai aussi une imprimante Brother, et j'en suis super content

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : autres Mots clés : aucun

extrait de https://sebsauvage.net/links/

« J'ai vu une connaissance demander des conseils pour l'achat d'imprimantes et recevoir en chœur une réponse unanime de techniciens fatigués disant " Prends juste une Brother, elles sont très bien " et mec

C'est assez fascinant, honnêtement, Brother est maintenant la meilleure marque d'imprimantes, celle que tous les informaticiens recommandent, et est-ce parce que leurs imprimantes sont bonnes ? Leurs imprimantes sont bien, elles impriment, peu importe, non, c'est parce que les imprimantes de tous les autres ont innovés à outrance, chaque innovation les rendant bien pires, jusqu'au point où je n'en aurais pas une à la maison même si elle était gratuite, et pendant ce temps les imprimantes Brother sont restées constamment bonnes je suppose, ce qui en fait maintenant le meilleur fabricant d'imprimantes simplement parce qu'ils ont choisi de ne pas participer à la course de qui peut devenir le plus rapidement le plus mauvais. Brother est arrivé là où il est aujourd’hui en n'innovant PAS. »

C'est drôle parce que c'est assez vrai. (J'ai aussi une Brother, et j'en suis super content)

Ben, moi aussi ! Après avoir eu des imprimantes Epson, HP, Canon qui "pliaient" rapidement, cela fait plusieurs années que j'utilise une Brother et j'en suis très content...

 

> environ 35% des Français ont un revenu indécent…

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : autres Mots clés : aucun

          Vous l'avez sans doute remarqué dans les rayons de votre supermarché ou sur vos factures d'énergie, les prix ne cessent de grimper depuis plus d'un an. Dans le sillage de la crise sanitaire et de la guerre en Ukraine, l'inflation a considérablement réduit le pouvoir d'achat de nombreux Français. Certains renoncent aux loisirs, à des actes médicaux tandis que d'autres se portent vers une alimentation de moins bonne qualité, car plus abordable.

            Face à ces sacrifices, se pose la question de la décence de votre niveau de vie. Vivez vous décemment avec vos revenus actuels et dans notre société actuelle ? Pour répondre à cette question, les chercheurs ont défini un concept : "le niveau de vie minimum décent". Concrètement, il s'agit du seuil au-dessus duquel les ménages ont la capacité de participer à la vie sociale sans connaître d'importantes privations. A ne pas confondre avec le seuil de pauvreté qui définit le seuil d'exclusion sociale.

          En 2021, la Direction de la recherche, des études de l'évaluation et des statistiques (Drees), indiquait dans son baromètre d'opinion qu'une personne seule devait gagner au moins 1 760 euros nets par mois pour vivre décemment en France. Un chiffre obtenu suite à un sondage réalisé fin 2018, auprès de milliers de Français en plein mouvement des gilets jaune. Problème, il ne s'agit là que d'une moyenne des différents montants donnés par les personnes interrogées.

          Le 25 novembre 2022, l'économiste Pierre Concialdi, chercheur à l'Institut de recherches économiques et sociales (IRES) a tenté de donner une valeur plus objective et scientifique au revenu minimal assurant un niveau de vie décent. D'après lui, une personne seule doit percevoir chaque mois au moins 1 634 euros après impôt sur le revenu pour vivre décemment. Soit 251 euros de plus que le Smic. Un couple avec deux enfants aurait, quant à lui, besoin de 3 744 euros par mois. L'économiste estime qu'environ 35% des Français n'atteignent pas ces planchers et ont donc un revenu indécent- source -

On s'en doutait presque pas, et ce sont en particulier les futurs retraités qui vont en prendre plein la gueule...

 

> des médecins ou des commerçants de santé ?

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : santé Mots clés : aucun

        Mon médecin généraliste est formidable. Toujours disponible du lundi-matin au vendredi-soir, à l'écoute de tous, sérieux et parfois austère dans son complet gris à cravate impeccable, cet homme est inépuisable. Il commence sa journée vers 8h pour sa tournée matinale chez ses patients puis il prend à peine le temps de manger pour ouvrir son cabinet à 14h où il reçoit sans rendez-vous. On ne sait jamais à quelle heure il remonte chez lui (il habite l'appartement du dessus, on voit parfois dans l'escalier passer ses enfants bien peignés qui fréquentent l'école privée du coin). Une fois, il m'a reçu vers 20h30, j'avais des plaques rouges dans le dos et ma mère avait préféré l'appeler pour lui demander son avis. Après m'avoir diagnostiqué un zona intercostal et délivré une ordonnance puis l'adresse de la pharmacie de garde, il a fermé la porte de la salle d'attente où patientait encore deux ou trois personnes. En général, il finit sa journée vers 21h30, satisfait du devoir accompli. Comme il me l'a plusieurs fois répété, il a un devoir envers la société et lui, il vient travailler tant qu'il tient debout. C'est un homme très aisé, respecté dans le quartier, qui roule dans une belle voiture de luxe qu'il gare où bon lui semble. Personne n'y touche, car cet homme est estimé de tous, sa bagnole est la récompense de son dévouement. Il gagne de l'argent, mais s'adapte à ses patients ; ainsi je ne paie que moitié prix la consultation en tant qu'étudiant. Il se trompe rarement dans ses diagnostics qui sont des sentences non discutables, car il a du métier. Pour être juste, ses collègues que je consulte parfois en province sont du même calibre, mais il faut parfois patienter quelques heures dans leur salle d'attente. Que demander de plus ?

            Vous avez bien lu et vous ne rêvez pas. J'habite bien en France et non au Groenland. Sauf que je viens de vous narrer des faits qui remontent à 1990 et ce que je vous ai décrit serait de la science-fiction aujourd'hui. Les temps ont hélas bien changé. Peu soucieux de la santé et du bien-être de ce cheptel de brebis qu'est le peuple pour nos princes républicains, des quotas stricts (les fameux numerus clausus) ont été mis en place pour limiter le nombre de diplômés en médecine. Puis il y a eu la féminisation de la profession, la peur de travailler seul(e) dans un cabinet face à un public de plus en plus difficile (dont les toxicomanes), de tout gérer avec la sécu, ainsi que l'explosion des prix de l'immobilier qui rendent difficile l'installation d'un jeune médecin dans les grandes villes...

► pour lire la suite...

> le foutage de gueule mondialisé...

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : nature Mots clés : aucun

La COP28 va être merveilleuse

          C’est reparti ! Jeudi 30 novembre va démarrer la COP28 sur le climat. Jusqu’au 10 décembre. Où ça ? A Dubaï. La ville caniculaire où les rues sont climatisées. L’émirat qui doit sa prospérité au pétrole et au gaz. Où on construit des pistes de ski en plein cagnard. C’est le sultan Ahmed al-Jaber qui la présidera. IL est ministre de l’Industrie. Il est aussi pédégé de l’une des plus grandes compagnies pétrolières du monde. La poilade. Les écolos s’arrachent les cheveux.

          Mais certains trouvent que Dubaï, finalement. .. Ainsi, le politologue François Gemenne vient de rédiger une tribune dans « Libé » (20/11) où il explique que, Dubai, ce n’est pas si mal que ça. Ses arguments ? Un, c’est inévitable que les COP atterrissent dans des pays climaticides, vu qu’elles sont organisées « selon un principe de rotation géographique », donc on n’y peut rien. Deux, ce n’est pas parce qu’une COP se déroule dans un pays vertueux qu’elle réussit, voir l’échec de Copenhague. Trois, « nous sommes très mal placés pour faire la leçon à Dubaï », vu que nous autres, pays industrialisés, devons notre richesse aux énergies fossiles et que nos discours (on va faire des efforts, mais pas trop) ne diffèrent guère de celui du sultan. Quatre, de toute façon, pour réduire la consommation et la production de pétrole, va falloir travailler tous-ensemble-ouais, pays consommateurs et pays producteurs, main dans la main. Cinq, Dubaï fait partie des villes « les mieux connectées au monde » et offre un visa gratis à tous les participants, donc la participation de la « société civile » sera « bien plus importante » que dans un pays industrialisé...

          Ajoutez que la Chine, premier émetteur de C02 au monde, va (peut-être) profiter de Dubaï pour faire une annonce tonitruante (certes, on continue d’ouvrir plein de centrales à charbon, mais on va devenir les champions du renouvelable et baisser nos émissions !). Et que le pape François a promis, c’est une première, d’aller à la COP. Alors...

          Alors qu’importe si le climatojmenfoutisme se propage partout grâce aux populistes des démocraties riches, si l’ONU vient d’alerter sur les engagements des États (si insuffisants que nous allons pulvériser la barre des 2 °C maximum), si les pays riches sont toujours aussi pingres face aux pays pauvres, qui réclament en vain un fonds « pertes et dommages » digne de ce nom, si le sultan de Dubaï va tout faire pour vendre au monde entier sa solution miracle (pas besoin de diminuer le C02, suffit de le capter, laissez-nous faire et payez !).

          C’est plié : par un miraculeux retournement de situation propre à nous ravir, cette COP28 va être un franc succès ! ( J.-L. P. )

🎨 Jordan Pankov, vous connaissez ?

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : arts Mots clés : aucun

          Jordan Pankov est l'un des artistes bulgares contemporains les plus en vue de sa génération. A travers la série LOST, il rend hommage, par réinterprétation libre à des œuvres célèbres de grands artistes disparues ou volées.

► pour lire la suite...

🔨 BLOB du jour

Rédigé par webmestregg Aucun commentaire
Classé dans : blob Mots clés : aucun

          Si on peut résumer les épisodes des séries TV américaines, cela tient en deux expressions pour ados lobotomisés : " Je te le promets ", juste avant le départ d'une action, suivi, à la conclusion de l'action par : " Je suis désolé "...